Françoise LunardiEcrivain public spécialisé dans la biographieMembre agréé de l'Académie des écrivains publics de France

Découvrez les articles de mon blog sur la biographie

Copyright©2021 - J'ai 2 mots à vous dire...

Parlons biographie, épisode 1 – La meilleure recette de biographie

30/06/2022

Parlons biographie, épisode 1 – La meilleure recette de biographie

Je donne ici ma recette de la biographie :

- trois ingrédients : la parole, l'écriture et la mémoire

- et quelques épices : l'envie et le besoin de raconter son histoire.

BIOGRAPHIE ! Si le terme nous est familier, on ne pense pas toujours à en rechercher l’étymologie. C’est au grec que nous devons ici rendre hommage : "bios" pour la vie et "graphè" pour l’écriture, écrire sa vie ! N’est-ce pas déjà un programme alléchant ? 
Mettez votre tablier, je vous emmène en cuisine ! De quels ingrédients avons-nous donc besoin pour réaliser la meilleure recette de biographie ? J’en ai compté trois.
Le premier ingrédient c’est la parole. Nous, êtres humains, avons ceci de particulier, que nous sommes dotés de la parole, grâce à laquelle nous pouvons exprimer des choses et surtout les raconter. C’est bien par la tradition orale que se transmettent les histoires d’une génération à l’autre. C’est formidable le bouche-à-oreille, mais malheureusement cela a aussi un très gros défaut, le risque de déformation voire de déperdition de l’information. 
Il est donc indispensable d’ajouter un second ingrédient à notre biographie : l’écriture
L’invention de l’écriture remonte à 3500 av. J.-C. en Mésopotamie. Peu à peu apparaissent les alphabets tels que celui que nous utilisons. À partir de ce moment-là, l’homme fait un grand pas dans la conservation de la parole. Parce que finalement, qu’est-ce que c’est que l’écriture ? C’est la possibilité de fixer sur un support — pierre, bois, parchemin, papier — la parole ! Et cette découverte est fabuleuse puisque désormais, l’histoire quand elle est écrite, ne risque plus de se déformer. 

Il nous manque encore un ingrédient pour que notre recette soit complète. Ici entre en scène la mémoire. 
Grâce à elle, nous pouvons revivre les événements passés. Notre cerveau est très bien fait, il regorge de bonnes histoires, drôles ou émouvantes, tristes ou gaies. Il pousse même le détail jusqu’à conserver la trace des émotions qui leur sont associées, des personnages présents, etc. Peut-être en avez-vous fait l’expérience, mais quand on commence à se plonger dans ses souvenirs, ressurgissent une foule de choses que l’on pensait avoir oubliées. 
La parole, l’écriture, la mémoire, tout est donc réuni pour que le travail du biographe puisse commencer. 
Tout ? Non, pas encore ! Notre biographie serait en effet sans saveur si nous n’y ajoutions pas quelques épices pour que notre recette soit réussie. Ces épices ce sont l’envie et le besoin de raconter son histoire. Ils sont en effet au cœur de tout projet de biographie.
Vous souhaitez en savoir plus sur les besoins et sur l’envie qui président à la rédaction d’une biographie ? Retrouvez-moi au prochain épisode !